Votre panier : 0,00 EUR
Apprendre les langues est un jeu d'enfants !
Blog
Rechercher

3 astuces pour apprendre une langue aux jeunes enfants

Vous voulez probablement démarrer l’apprentissage d’une langue vivante avec un enfant en bas âge mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre : « Comment mettre en place cet apprentissage d’une deuxième langue ? Quels outils utiliser pour motiver mon bambin ? » Comme il en va pour la langue maternelle, le jeu et la socialisation, la lecture et la musique restent les moyens les plus naturels - donc les meilleurs - pour apprendre une deuxième langue à un enfant. Donc, chantez des comptines pour intérioriser les premiers mots et vous familiariser avec la culture intrinsèque à la langue ! Lisez pour développer le vocabulaire et stimuler l’imagination ! Et enfin… Jouez pour sociabiliser dans la nouvelle langue ! 








Rédigé le  8 mars 2017 23:30 dans Apprentissage des languesBilinguismeEnfants bilingues  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Apprendre à lire en espagnol à son enfant bilingue

Cela faisait un bon moment que je n’avais plus dédié un billet aux petits bilingues français-espagnol (celles et ceux qui me suivent savent que ce sujet me tient à cœur puisque ma fille a un papa français et une maman vénézuélienne). J’ai donc décidé de rédiger ce billet sur un sujet que je vois revenir souvent dans les conversations parmi mes copines hispanophones ou bien dans certains groupes sur les réseaux sociaux : quand et comment apprendre à lire et à écrire en espagnol à son enfant bilingue ?


Apprentissage simultané ou consécutif ?


On se demande souvent quel moment choisir pour commencer l’apprentissage de la lecture et de l'écriture dans la deuxième langue. En réalité, cela n’a pas vraiment d’importance. Vous pouvez commencer au même moment que votre enfant commence à lire/écrire dans sa langue majoritaire à l’école, avant ou même après que l’acquisition de la lecture dans la première langue. C’est à vous et à votre enfants de décider du bon moment. Si vous vous sentez prêt-e-s pour apprendre en simultané allez-y ! Bien entendu, l’apprentissage de la lecture et de l’écriture dans deux langues demande le même effort et la même constance que l’apprentissage oral simultané de deux langues. Donc, armez-vous de courage et de patience !  


Comment commencer à apprendre à lire en espagnol ?


Si, comme moi, vous êtes un-e hispanophone trentenaire (ou un peu plus âgé-e) il est fort probable qu’on vous a appris à lire et à écrire en espagnol avec la méthode syllabique : ma-me-mi-mo-mu / Mi mamá me ama, mi mamá me mima… Sachez que cette méthode est de moins en moins utilisée ! Maintenant on apprend à lire aux enfants avec la méthode phonétique (par sons, par exemple [m]), avec la méthode globale (mot + image = mamá) ou bien avec un mélange des deux méthodes précédemment citées. Evidemment, vous êtes libres d’utiliser la méthode qui s’adapte le mieux à votre famille, ou bien de prendre de chaque méthode ce qui vous convient (et c’est bien ce que je compte faire le moment venu ;) )


apprendre à lire en espagnol



Voici quelques conseils pour vous aider à démarrer
:


1- Travaillez avec du  matériel concret. Utilisez des jeux d’alphabet mobile, des cartes de nomenclature, des mots-étiquettes, etc. Pourquoi du matériel concret ? parce que la manipulation l’aidera à mieux mémoriser et à mieux s’approprier les nouveaux savoirs. Commencez par familiariser l’enfant avec les voyelles et leurs sons en espagnol, combinez-les (ai, ue, oa…). Petit à petit introduisez les consonnes et leurs sons, ainsi que leur combinaisons avec les voyelles. Ne vous inquiétez pas pour les risques de confusion entre les deux langues. Ainsi, de la même que l’enfant a appris à parler deux langues et à les différencier, il va apprendre à lire et à différencier la graphie/son (graphème/phonème) propre à l’espagnol et au français.


2.- Insistez sur les sons. Il faut créer d’abord une conscience phonémique chez l’enfant, c’est à dire qu’il est primordial  que l’enfant prenne conscience que les mots parlés sont constitués de séquences de sons élémentaires (phonèmes). Le nom de la lettre (eme, jota…) est secondaire dans cette étape.  


3.- Travaillez avec le vocabulaire qui lui est familier. Tout ce qui vous entoure peut vous aider à apprendre à lire et à écrire ! Utilisez des documents authentiques : des magazines, des affiches de spectacle ou des publicités apportés de vos voyages pour repérer les mots familiers et insister sur les sons propres à chaque mot.


4. Utilisez des livres avec peu de textes et des phrases courtes. Pendant la lecture de l'histoire, insistez encore et encore sur les sons des mots.


5. Diversifiez les supports. Dans tous les cas, diversifiez les jeux et les outils pédagogiques pour garder l’intérêt de l’enfant dans l’apprentissage. Le succès d’une activité dépendra du matériel mais aussi - et surtout- de la façon dont il est présenté.


Et vous, avez-vous déjà commencé à apprendre à lire et à écrire en espagnol à votre enfant ? Comment s’est passé l’expérience ?


Rédigé le  3 fév. 2017 20:24 dans BilinguismeApprentissage des languesEnfants bilingues  -  Lien permanent
2 Commentaires  

Une nounou anglophone pour apprendre l’anglais ?

Dans le dernier billet du blog je vous ai donné des idées pour continuer à apprendre une langue vivante en 2017, notamment l’anglais. Parmi la liste d’idées je vous ai suggéré de prendre une personne pour garder votre enfant dans une langue étrangère. Pourquoi une nounou étrangère est une bonne idée pour apprendre une langue ? Parce que c’est un moyen d’introduire la langue de façon naturelle et de baigner l’enfant dans cette langue dans des contextes de la vie quotidienne qui lui sont familiers.


Il existe diverses agences de garde d’enfants anglophones à domicile, beaucoup sont sur la Capitale. Aujourd’hui je veux vous en présenter une en particulier : Be My Nounou. Sa fondatrice, Emilie Moreau a gentillement répondu à mes questions concernant ses services et la vision de l’agence concernant l’apprentissage de l’anglais et d’autres langues vivantes. Je vous laisse découvrir ses réponses :  

nounou anglaise


- Quels services propose Be My Nounou ?


Be My Nounou est une agence de garde d’enfants en langues étrangères, nous proposons du babysitting en anglais (ou dans la langue sélectionnée par les parents), des ateliers d’anglais et de l’aide aux devoirs en anglais.

Nos nounous anglophones sont originaires des quatre coins du globe, elles sont recrutées avec rigueur et formées à notre méthode d’éveil aux langues.

La formule de garde en langues étrangères permet aux parents d’offrir à leurs enfants une immersion dans une nouvelle langue, ce qui favorise à terme l’acquisition d’une nouvelle langue.


- Quel type d'activités sont proposées par les nounous de Be My Nounou ?


Nos nounous assurent toutes les activités de la vie quotidienne : aide aux devoirs, accompagnement jusqu'aux différentes activités extra-scolaires, bain, repas et coucher des enfants.

Nous proposons aux enfants des activités variées, ludiques et en adéquation avec leurs hobbies.

Ses activités « ritualisées » permettent une certaine répétition du quotidien, cela favorise la compréhension et la mémorisation des « phrases clés » prononcées par l’intervenant, celles-ci correspondent à une action, une activité bien précise.

Tout au long de la garde, l’intervenant prévoit des activités et des jeux ludiques pour favoriser  les échanges verbaux et l’apprentissage d’une nouvelle langue.


- Quelles qualités doit avoir une babysitter anglophone de Be My Nounou ?

Nos critères de recrutement sont extrêmement rigoureux, nous sommes très attentifs aux qualités suivantes :

- Sens des responsabilités ;

- Organisation et rigueur ;

- Pédagogie et Générosité ;

- Créativité.

La relation entre l’intervenant et l’enfant est un critère essentiel, une complicité doit se créer entre l’enfant et l’intervenant afin de lui donner envie de progresser en anglais.


- Pourquoi, selon vous, est-il important d'apprendre une deuxième langue, notamment l'anglais, aux enfants ?


Dans notre société de plus en plus mondialisée, la maîtrise parfaite des langues sera, non seulement un atout indéniable, mais une nécessité absolue pour permettre aux jeunes générations d’accéder à des professions ouvertes sur le monde et la communication. Parler anglais représente un atout indéniable sur le marché du travail. L’enfant est capable d’entendre et de reproduire des sons à la perfection (capacités que nous perdons au fil des années).

L’enfant est capable d’apprendre une seconde langue comme sa langue maternelle si une relation de confiance s’installe entre l’enfant et la Nounou anglaise (à condition que l’enfant soit exposé à la langue de manière récurrente et sur une longue période).


Avez-vous déjà songé à l’idée d’embaucher une nounou étrangère pour vos enfants ? Pour quelles raisons ? Partagez vos avis dans le commentaires ci-dessous ↓ !

Rédigé le  23 jan. 2017 22:36 dans Apprentissage des languesEnfants bilingues  -  Lien permanent
0 Commentaires  

10 idées pour apprendre l'anglais en 2017

Bonne année 2017 à toutes et à tous ! Comme toujours, nouvel an rime avec bonnes résolutions. De mon côté je compte reprendre l’allemand et trouver le temps pour (re)démarrer le chinois. Si dans votre cas, votre enfant a déjà démarré à la rentrée scolaire l’apprentissage de l’anglais ou d’une autre langue, 2017 c’est le moment d'entretenir sa motivation à apprendre et d’encourager ses progrès dans la langue.


Voici quelques pistes pour diversifier les façons d’apprendre l’anglais, ou une autre langue, en 2017 :


1.- Lire des histoires : les livres sont toujours un excellent outil pour acquérir du vocabulaire et développer des compétences langagières. Privilégiez les livres audio pour travailler l’oreille et pour que votre enfant prenne conscience de l’importance de la prononciation et de l’intonation en anglais.


2- Ecouter de la musique. Profitez des trajets en voiture ou des moments au calme à la maison pour écouter de la musique dans la langue cible. Pour que l’écoute ne soit pas uniquement passive, je vous recommande de chercher sur Internet les paroles de ses chansons préférées, l’intéresser au sens.


3.- Prendre une fille au pair ou une nounou anglophone. Si vous en avez les moyens, faites garder votre enfant par une nounou anglophone. C’est une excellente occasion de le confronter à un anglais authentique et de lui faire découvrir une nouvelle culture.


4.- S’abonner à un magazine. un moyen simple de renouveler tous les mois le plaisir d’apprendre une nouvelle langue. Ceux de Bayard, de grande qualité, viennent avec un CD audio pour développer la compréhension orale de l’anglais. Sinon, Vocable reste la référence de magazine pour ado en langues étrangères.


5.- Faire un cours d’anglais. Si ce n’est pas déjà le cas, commencer l’année avec un cours pour apprendre l’anglais que ce soit en présentiel, dans une école de langues, ou en ligne au rythme de votre enfant. Plusieurs plateformes lui permettront d’améliorer son anglais, trouvez-en une adaptée.

livres en langues vivantes pour enfants


6.- Faire un séjour linguistique. Si c’est dans vos possibilités, inscrivez votre enfant dans un séjour linguistique à l’étranger. Si un tel voyage n’est pas dans vos possibilités, il y a d’autres façons de faire de "mini-immersions” linguistiques sans quitter sa ville : participez aux événements culturels des communautés anglophones de votre ville, par exemple.


7.- Utiliser des applications. Sur le marché il y a plusieurs applications destinées aux enfants qui apprennent une langue vivante. C’est une façon moderne d’apprendre une langue. Cela correspond aussi vraisemblablement à une habitude de votre enfant qui est déjà sans doute une personne connectée.  


8.-  Regarder des films. Regardez des films ou des dessins animés en anglais. Sachez également, qu’aujourd’hui avec la télévision numérique, de nombreuses chaînes françaises proposent désormais de voir les séries préférées de votre chérubin en VO (sous-titrées ou non en français selon votre choix et selon le niveau de votre enfant).


9.- Intégrer des groupes de jeux. Si votre enfant est bilingue trouvez ou organisez un groupe de jeu avec des enfants bilingues anglais-français. Souvenez-vous que pour s’approprier une langue, elle doit être un outil de communication (et pas seulement un objet d’étude). Il est vraiment super important que l’enfant ressente le besoin de se servir de la langue. Sur Paris, par exemple, l’association DULALA propose des groupes de jeux pour les enfants bilingues (ou en position de bilinguisme)


10.- Faire un atelier ludique. Cela peut être du théâtre, de la cuisine ou de la peinture par exemple (cela dépendra bien sûr des goûts de l’enfant). Inscrivez votre enfant dans un atelier dans une langue étrangère pour lui faire découvrir et apprendre la langue d’une manière différente. De tels ateliers existent à Paris et dans les principales métropoles de l’Hexagone.



Rédigé le  5 jan. 2017 18:30 dans Apprentissage des languesEnfants bilingues  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Tour du monde des traditions pour la Saint Sylvestre

La semaine dernière, je vous ai présenté quelques traditions de Noël dans le monde. Cette semaine et à quelques jours de l’arrivée de 2017, j’ai décidé par curiosité de faire une petite recherche sur les traditions d’autres pays pour fêter le Nouvel An. Je me suis dit qu’il doit bien y avoir d’autres peuples avec des traditions aussi farfelues que dans mon pays d’origine, le Venezuela… Voici une petite liste de traditions étonnantes.


Je commence le tour du monde avec bien évidemment les traditions de "chez-moi”, le Venezuela. Le 31 décembre les Vénézuéliens portent des sous-vêtements jaunes pour avoir de la chance et du bonheur pour la nouvelle année. Dans certains familles, en plus du traditionnel repas des fêtes de fin d’année (hallacas, pan de jamón…), on mange une soupe aux lentilles pour avoir une année prospère. Quand on entend les 12 campanadas (les coups de minuit) on avale à chaque coups un  raisin en faisant un vœu. Cette tradition appelée uvas del tiempo (les raisins du temps) nous vient d’Espagne et on la partage avec d’autres pays hispaniques.  Deux autres rituels qui vous paraîtront étranges des Vénézuéliens sont celui de faire le tour du pâté de maison avec une valise dans une main si on veut voyager dans l’année et celui d’avoir de l’argent dans les poches pour assurer l’abondance et la prospérité.


Italie : les Italiens mangent également des lentilles pour avoir chance et prospérité pour la nouvelle année… le tout en sous-vêtements rouges (les coquins ! ;) ) Une autre tradition est celle de jeter par les fenêtres tous les objets dont on ne se sert plus.


Pays Nordiques : Au Danemark on casse des assiettes, il paraît que ça porte chance ! En Finlande, on jette un morceau de plomb fondu dans de l’eau glacée pour prédire s’il s’agira d’une bonne ou d’une mauvaise année en fonction de la forme prise par le morceau de plomb !


Russie : les Russes fêtent le nouvel an le 1er janvier et le 14 janvier (calendrier orthodoxe). Toute cette période est fériée. On mange de la salade Olivier et on s’offre des cadeaux. À minuit, on ouvre les portes et fenêtres pour laisser entrer la nouvelle année. Dans les familles les plus aisées du pays, on mange le prestigieux "rôti Impératrice” inventé par un chef-cuisinier français de Catherine la Grande : un plat très coûteux et qui exige un grand savoir-faire, il s’agit d’une alouettes farcie aux olives et aux anchois se trouvant à l’intérieur d’une perdrix elle-même placée dans un faisan, le tout  mis dans un porcelet !


Japon : les Japonais font un grand nettoyage les derniers jours de l’année pour purifier leurs maisons. Ils décorent leurs portes d’objets traditionnels qui sont censés leur apporter protection. Le 31 décembre aux alentours de minuit  les Japonais se rendent aux temples pour la hatsumôde : la première visite au temple. De retour à la maison ils mangent des plats variés et les enfants reçoivent des enveloppes décorées avec des étrennes. Le 1er janvier ils se lèvent tôt pour voir le premier lever de soleil de l’année et ils boivent le premier saké de l’année vers 9h. Selon la tradition il faut également faire voler des cerfs-volants.  


Connaissez-vous d’autres traditions de ces pays ou d’autres ? Partagez-les dans les commentaires ci dessous !


Nouvel an langues

Happy new year! ¡Feliz año nuevo! Frohes neues Jahr! :) 

Rédigé le  28 déc. 2016 19:18 dans Cultures du monde  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Traditions de Noël autour du monde

A quelques jours de Noël c’est l'occasion parfaite de faire le tour du monde pour (re)découvrir comment fête on Noël aux 4 coins du monde !

Etats-Unis et Canada : Dans ces deux grands pays de l’Amérique du Nord les cadeaux sont apportés par Santa Claus, a qui on laisse un verre de lait et des biscuits près du sapin de Noël. Santa connaît les enfants qui sont sages : dès Thanksgiving jusqu’à Noël les lutins viennent t chaque nuit pour vérifier que les enfants sont sages et rapportent leurs conclusions à Santa. Cette tradition est connue comme The Elf on the Shelf. Son origine est un livre de Carol V. Aebersold.

Amérique Latine : Dans plusieurs pays d’Amérique Latine, les cadeaux sont apportés par un ou plusieurs personnages : Niño Dios, Niño Jesús, Papá Noel, el Viejito Pascuero (le 25 décembre) et les Rois Mages (l’épiphanie) Chez-nous, comme nous sommes une famille bilingue/biculturelle nous avons opté pour avoir un grand cadeau le 25 décembre de la part du père Noël et du Niño Jesús (Venezuela) et un petit cadeau le jour de l’épiphanie de la part des 3 Rois Mages. On fait des sapins et des crèches. Certains pays comme le Mexique ont comme tradition de faire des "posadas”. 

Espagne  : Les enfants reçoivent des cadeaux de la part des Rois Mages le jour de l’épiphanie. La veille, c’est à dire le 5 janvier, les enfants laissent des carottes et de l’eau pour les chameaux,  et il y a des "cabalgatas” dans toutes les villes et villages : ce sont les Rois Mages qui arrivent à dos de cheval et rentrent dans les communes.

Italie : chaque région italienne a ses propres traditions. Dans certaines régions c’est le Père Noël qui apporte les cadeaux (Babbo Natale), dans d’autres c’est le Petit Jésus ou bien la Befana : une vieille sorcière très gentille qui voyage en balai et offre les cadeaux le jour des Rois Mages. 

Pays Nordiques : À Rovaniemi, dans la province de Laponie dans le nord de la Finlande, les enfants peuvent visiter le vrai village du vrai Père Noël.Ce village est situé juste sur le 66ème parallèle, c’est à dire à l’entrée du cercle polaire article. A Bergen (Norvège), les habitants et les touristes pourront admirer la Pepperkakebyen, une ville entière faite de pain d’épice ! De quoi faire rougir d’envie Hansel et Gretel ! Gare aux enfants mal vêtus en Islande : le chat Jólaköturin qui vit avec l’ogresse Gryla mangent les petits enfants qui ne porteraient pas vêtements neufs ! Ceci dit, les petits islandais sont plus gâtés que les petits français : ils n’ont pas un, mais 13 pères noëls (jólasveinar) -qui sont les fils de l’ogresse Gryla- qui apporte chacun un cadeau entre le 11 et le 24 décembre. Mais attention, ces jólasvinar qui ont chacun leur personnalité aiment jouer de vilains tours aux tout petits ! 

Russie : Le Noël orthodoxe se déroule dans la nuit du 6 au 7 janvier. Même si elles se sont occidentalisées, les traditions du Noël orthodoxes font leur retour en force : ainsi, la messe est organisée le soir du réveillon de Noël. Lors de ce réveillon (appelé le souper des douze plats), on mange le traditionnel Koutia (plat avec des grains de froment, des graines de pavot, du miel, des noix et du raisin sec). C’est Ded Moroz, une sorte de Père Noël laïcisé durant la période soviétique, qui se charge des cadeaux. 

Voilà pour ce petit tour du monde. Connaissez-vous d'autres traditions de Noël d'ailleurs ? 

Rédigé le  20 déc. 2016 19:56  -  Lien permanent
0 Commentaires