Votre panier : 0,00 EUR
Apprendre les langues est un jeu d'enfants !

Comment aider les enfants dyslexiques à apprendre l'anglais

Il y a quelques semaines j'ai commencé un MOOC très intéressant avec l'Université de Lancaster sur l'enseignement des langues étrangères et la dyslexie. Même si par manque de temps je n'ai pas encore fini le cours et que je suis loin d'être une spécialiste en «dys», j'ai pris la décision de partager avec vous un peu de ce que j'ai pu apprendre avec ces cours à distance. Cette information vous aidera peut-être à réviser l'anglais plus efficacement avec votre enfant dyslexique avant la fin de l'année scolaire. 

J'ai décidé de classifier ces conseils par compétences langagières : compréhension et  expression écrite d'abord et compréhension et expression orale ensuite. Bien entendu, ces « astuces » sont également valables pour tous les enfants, dyslexiques ou non, qui apprennent une langue étrangère à l'école ou à la maison. 

1 – Compréhension écrite : je ne vous apprends rien lorsque je vous dis que la lecture n'est pas toujours un vrai plaisir pour les enfants dyslexiques. Pour eux, lire un long texte ou tout un livre est un vrai parcours du combattant a fortiori lorsque cela se fait dans une langue étrangère comme l'anglais. La première chose à faire, valable pour toute activité en relation avec le langage, est de lui présenter le texte d'une façon globale. Dans la mesure du possible, choisissez des textes courts, imprimés sur des feuilles en couleurs, ou des livres adaptés avec des textes bien rédigés et avec des tailles de police convenables. 
  • Présentation du vocabulaire. Avant de commencer à lire, présentez-lui le vocabulaire contenu dans le texte. Je vous conseille d'utiliser des flashcards (cartes de vocabulaire visuel) pour renforcer l'association mot/signifiant et utiliser ainsi d'autres aires associatives du cerveau : visuel et kinesthésique.  Vous pouvez fabriquer les flashcards vous même avec votre enfant (ce qui ferait une excellente activité multi-sensorielle) ou les acheter toutes prêtes. 
  • Lire avec un objectif. Après la présentation globale de la lecture, donnez lui 3-4 questions sur les informations qu'il faut chercher dans le texte. De cette façon l'enfant lit avec un objectif bien précis et pendant toute la lecture il cherchera l’information clef. 
  • Les pauses sont importantes. Après chaque paragraphe, laissez-lui le temps de s'approprier l'information. Vous pouvez lui demander d'écrire le passage pour vous assurer tous les deux de la compréhension et pour renforcer la mémoire. 
  • Révision du vocabulaire. A la fin de la lecture, revenez sur le vocabulaire nouveau. Les enfants dyslexiques ont besoin de revenir d'avantage sur les nouveaux mots pour construire son «stock lexical». Multiplier les supports et le type d'exercices : flashcards, enregistrements audio du texte, etc. Les exercices à trous peuvent énormément les aider dans la compréhension du texte et du vocabulaire dans son contexte. 
2 – Compréhension orale : Pour pouvoir reconnaître un mot il faut savoir le lire, donc le prononcer, ce qui peu être particulièrement difficile en anglais, de plus pour un enfant dyslexique
  • Vocabulaire en images. Servez vous des flashcards pour apprendre ou réviser le vocabulaire , même pendant des exercices de compréhension orale, vous pouvez montrer des flashcards pour associer l'image acoustique (le mot prononcé) et le signifiant. 
  • Pause, play, and replay. Arrêtez et répétez l’enregistrement autant de fois que nécessaire.  Sur la boutique, il y a des livres avec CD qui pourront vous aider à travailler simultanément la compréhension écrite et orale. 
  • Épeler les mots. Pour s’approprier des nouveaux mots et construire son stock lexical apprenez-lui à épeler les mots. La méthode la plus populaire est celle appelée « look-say-cover-write-check » : Prenez un nouveau mot dont il a besoin assez souvent (pas plus de 2 à chaque exercice), comme par exemple le verbe « say », écrivez le mot et demandez-lui de le regarder (look), répétez le mot ensemble autant de fois que nécessaire (say) ; quand votre enfant est sûr de connaître le mot, cachez-le (cover) ; faites lui écrire et prononcer en même temps le mot (write) et finalement vérifiez si c'est correct (check).
  • Phonics. Avec la technique précédente vous pouvez introduire d'autres mots (pas plus de 2 à chaque fois) qui contient le même son. Par exemple « say », « pay » et «play » ou « dog », « frog » et « log »... L'enfant apprend donc à reconnaître le mot, sa graphie et sa sonorité. Il existe des histoires rédigées avec des séries de mots phonétiquement semblable (phonics). Je vais sûrement en ajouter au catalogue des livres en anglais pour la rentrée.
3 – Expression écrite. L'une des difficultés des enfants dyslexiques est l'organisation. Apprenez-lui des techniques d'organisation de contenu comme par exemple les cartes mentales (mind mapping; je vous propose un excellent site sur le sujet). Assurez vous, que chaque branche de la carte a une couleur différente pour aider votre enfant à mieux repérer l'information. Vous pouvez également ajouter des dessins qui aideront un peu plus la mémoire visuelle. Cette technique d’organisation du contenu est valable pour des rédactions dans n'importe quelle langue et à n'importe quel niveau d'instruction. 

4- Expression orale. Ne forcez pas votre enfant ! Encouragez-le toujours d'une façon positive !  Je vous conseille de renforcer l'expression orale avec des comptines : c'est ludique et c'est une activité multi-sensorielle.  
Essayez de varier les supports, de travailler avec des activités multi-sensorielles. Les jeux et les activités ludiques en ligne peuvent l'aider à progresser. En effet, les enfants s'impliquent d'avantage avec ce type d'exercices. 

Maintenant que je suis plus sensibilisée à ce type de difficulté, j'essaierai de poster d'avantage d'informations sur l'apprentissage des langues vivantes et la dyslexie chez les enfants sur mes réseaux sociaux. N'hésitez pas à me suivre et à partager votre expérience avec moi. Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bon courage à vous et à votre enfant dans l'apprentissage de l'anglais (ou d'une autre langue). Le chemin pour arriver au sommet de la montage sera peut-être plus long, mais vous allez y arriver ! 

Rédigé le  17 mai 2016 16:15 dans Apprentissage des languesEnfants bilinguesBilinguisme  -  Lien permanent

Commentaires

je partage sur ma page, je suis sûre que cela peut aider biz marinette
Publié par : ma tribu de jumeaux - 20 mai 2016 14:29

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site